🙅‍♂️éliminé


Cette chronique est la 3e d'une mini-série sur les techniques de régulation calorique

Pour lire le deux premières, clique ici

====

Ce truc est à l'origine du concept de diète lui-même:

On retire une source de calories entièrement, que ce soit de viser un macro-nutriment spécifique, ou un groupe d'aliments

(NB On parle ici de diètes amaigrissantes, donc j'exclues les motifs religieux ou éthiques)

La plus populaire est la diète cétogène (keto), dont les adeptes retirent surtout les féculents et les sources importantes de glucides (les fameux "PPP"), dans le but de consommer surtout du gras

Depuis peu on voit aussi une montée de la diète carnivore, soit seulement manger de la viande rouge

À l'inverse, d'autres croient que de manger exclusivement des plantes est une meilleure stratégie pour la perte de gras

Et bien sûr, on a les diètes Paléo, Southbeach, "Whole30", Atkins, IdealProtein, et j'en passe

Elles ont toutes quelques particularités et des effets différents sur la santé (certaines étant très néfastes), mais le mécanisme au niveau de la perte de gras est toujours le même:

Le retrait d'une catégorie d'aliments réduit l'éventail de nourriture disponible, ce qui mène à une réduction de la consommation de calories (lorsqu'il n'y a pas de surcompensation dans les autres catégories)

Forces

Quoique plus complexe que le jeûne intermittent, c'est quand même très simple à appliquer une fois qu'on a choisi notre "équipe"

Diaboliser un groupe d'aliments joue sur nos tendances naturelles à rechercher des coupables pour nos problèmes, ce qui rend l'adhérence à court-moyen terme plus facile

"Faut pas manger de pain/viande/sucre/beurre/légumineuses/etc, parce que c'est un gros méchant qui me veut du mal!"

De plus, comme aucune diète ne recommande de manger du gâteau & de boire de l'alcool, on les élimine par défaut peu importe dans quelle équipe on joue

(C'est d'ailleurs pourquoi elles fonctionnent toutes, à court terme)

Faiblesses

Cela dit, c'est justement difficile de choisir son équipe, notamment parce qu'elles n'ont aucun réel avantage inhérent, et qu'elles ont souvent des propositions contradictoires

Elles ont d'ailleurs toutes le même problème:

Le retrait d'une catégorie entière de nourriture nous prive de nutriments exclusifs à cette catégorie, on est donc forcés de faire des ajustements parfois complexes si on veut pallier à ces lacunes

De plus, la majorité d'entre elles vont réduire l'apport en glucides, d'une façon ou d'une autre

Les glucides étant un pré-requis pour la performance physique, la réduction inutile de ceux-ci est contre-indiquée pour ceux qui voudraient gagner du muscle en plus de perdre du gras

(Petite précision: aucun athlète de haut niveau ne réduit intentionnellement ses glucides)

Une autre grande faiblesse est au niveau de l'adhérence; c'est particulièrement difficile de se priver de catégories d'aliments pour toujours

L'aspect social ou l'effritement de notre volonté vont souvent causer la réinsertion de ses aliments -- sans réduction proportionnelle des calories des autres aliments qu'on a continué de manger

Ceci va créer un surplus calorique du jour au lendemain, menant à une reprise du poids et, par conséquent, la présomption (erronée) que l'aliment initialement retiré est effectivement la cause de leur problème de poids

Alors il y a une tentative subséquente de reprendre cette diète, qui échoue, et ainsi de suite

(Comment on appelle ça? Ah oui, le yo-yo! 😉 )

Conclusion

Cette technique est, à mon avis, la pire à utiliser et ce, peu importe la catégorie d'aliments exclue

Aveuglément retirer un groupe d'aliments spécifiquement pour perdre du gras nous prive de nutriments, ainsi que de l'opportunité de comprendre exactement comment la santé & la perte de poids sont des processus parallèles, mais distincts

C'est aussi la méthode la plus étudiée ces dernières décennies, et les résultats sont sans équivoque:

Le taux d'échec est astronomique, et cette propension à s'associer à une "équipe" est délétère à la santé globale de la plupart des gens

C'est pourquoi mon équipe et moi préférons la 4e méthode de régulation calorique; la tenue d'un journal alimentaire

Je t'en parle dans la prochaine chronique :)

À+
Coach Seb

PS Prête à aller plus loin? Voici comment on peut t'aider:

#1 Pour enfin y voir clair en santé et te mettre en forme de manière durable:

Procure toi mon livre, « Décide » (versions papier, PDF & audio disponibles)

#2 Jette un coup d'oeil à nos meilleurs outils

12 Plans d'entraînement | 300+ recettes santé | Le programme Propulsion

#3 Deviens une cliente:

Applique pour notre coaching privé

#4 Suis-moi sur les réseaux! (Facebook | Instagram)

Coach Seb

J'écris des chroniques sur le mindset, la motivation, l'entraînement, l'alimentation et le changement d'habitudes de vie

Read more from Coach Seb

Le dernier mythe que je vais déconstruire dans cette mini-série, et non le moindre, est probablement le plus répandu en alimentation(Tellement que j'en ai fait une petite vidéo)Le mode "privation" du corps n'existe pasTu l'as sûrement déjà entendu; le corps se mettrait à "stocker plus de gras" si on est en déficit calorique Ce mythe est particulièrement persistant parce qu'il est appuyé par une mini-véritéC'est absolument vrai que notre corps s'adapte lorsqu'on est en déficit caloriqueMais il...

Les réseaux sociaux sont infestés de mensonges ou d'exagérationsEt aujourd'hui je vais mettre le feu à un autre mythe ;) :Il n'y a pas d'aliment ou de supplément qui peut faire "brûler du gras" Le mythe va comme suit:Molécule X ou aliment Y soit augmente le métabolisme, ou favorise la consommation ("brûlage") de grasCes concepts sont distincts, donc je vais les traiter à part1. La seule et unique manière d'augmenter le métabolisme est via un stimulant, comme la caféineTOUS les fat-burners sur...

Pour ma dernière chronique sur les mythes en entraînement, je vais déborder un peu parce que ce n'est pas exactement un mythe (Ne t'inquiète pas, je vais adresser l'alimentation dans les prochaines ;) )Aujourd'hui je veux plutôt parler d'une croyance limitante qui habite bien des gens, mais surtout des femmes:Quand elles se disent que la muscu, ce n'est pas "pour elles"Elles se disent que c'est pour les gars qui font du chest-brasOu les filles superficielles qui passent leur vie devant le...