😎à la mode


Cette chronique est la 2e d'une série sur les différents types de contrôle de calories

Pour lire la première, clique ici

=====

Le jeûne intermittent est probablement la mode alimentaire la plus populaire en ce moment

Pour les fins de la discussion, je fais référence à la pratique de manger à l'intérieur d'une période déterminée, soit généralement d'une durée entre 8h et 12h

(Je ne parle pas de jeûner au sens propre, donc ne pas manger pendant plus de 24h)

On attribue toutes sortes de vertus à cette pratique, de la prévention du cancer jusqu'à la perte de poids rapide

Dans le cadre de cette mini-série, je veux en faire une analyse en tant que stratégie de perte de gras (ses autres vertus étant très exagérées)

Forces:

C'est très, très simple! En résumé, pour la plupart des gens, ça signifie simplement sauter le déjeuner, comme la fenêtre choisie sera du genre à partir de 10h-11h du matin à 18-19h

Bien souvent, c'est relativement facile à faire comme bien des gens n'ont pas faim en se levant, et même ceux qui ont faim le matin s'ajustent rapidement à leur nouvel horaire alimentaire

C'est possible d'ajuster le niveau de nourriture à la hausse pour les deux autres repas, sans avoir l'équivalent d'un repas entier

Donc, le résultat est une réduction de plusieurs centaines de calories par jour sans planification ou intervention particulière, et s'ensuit une perte de gras

On mange moins souvent, alors on mange moins tout court. Assez direct!

Faiblesses:

Pour quelqu'un qui ne connaît pas bien les bases d'une saine alimentation, cette pratique pourrait mener à une déficience en certains nutriments, comme les protéines et les fibres

Il faut également être bien connectés avec ses signaux de satiété et être prêt à tolérer la faim pendant un certain temps pour éviter de sur-compenser la taille des portions des deux autres repas

J'ai déjà été témoin de gens qui ont PRIS du gras avec cette méthode, comme ils ont surestimé le "lousse" budgétaire disponible pour les autres repas

Cette approche peut aussi être problématique pour des gens actifs, si leurs entraînements ne sont pas bien coordonnés avec leur fenêtre alimentaire, et ça peut être difficile de consommer suffisamment de nourriture pour soutenir nos efforts (surtout en protéines), en seulement deux repas

En résumé, je pense que cette pratique est surtout appropriée pour les gens qui n'ont pas faim le matin, qui ont un bon contrôle sur leurs portions de façon générale et que celles-ci sont denses en nutriments, et pour qui la performance physique n'est pas une priorité

(NB On peut techniquement sauter le souper au lieu de déjeuner, mais je n'ai jamais vu quelqu'un faire ça)

=====

Dans la prochaine chronique, on adresse la stratégie la plus répandue dans le monde des diètes:

Le retrait de catégories entières d'aliments!

À+
Coach Seb

PS Prête à aller plus loin? Voici comment on peut t'aider:

#1 Pour enfin y voir clair en santé et te mettre en forme de manière durable:

Procure toi mon livre, « Décide » (versions papier, PDF & audio disponibles)

#2 Jette un coup d'oeil à nos meilleurs outils

12 Plans d'entraînement | 300+ recettes santé | Le programme Propulsion

#3 Deviens une cliente:

Applique pour notre coaching privé

#4 Suis-moi sur les réseaux! (Facebook | Instagram)

Coach Seb

J'écris des chroniques sur le mindset, la motivation, l'entraînement, l'alimentation et le changement d'habitudes de vie

Read more from Coach Seb

Le dernier mythe que je vais déconstruire dans cette mini-série, et non le moindre, est probablement le plus répandu en alimentation(Tellement que j'en ai fait une petite vidéo)Le mode "privation" du corps n'existe pasTu l'as sûrement déjà entendu; le corps se mettrait à "stocker plus de gras" si on est en déficit calorique Ce mythe est particulièrement persistant parce qu'il est appuyé par une mini-véritéC'est absolument vrai que notre corps s'adapte lorsqu'on est en déficit caloriqueMais il...

Les réseaux sociaux sont infestés de mensonges ou d'exagérationsEt aujourd'hui je vais mettre le feu à un autre mythe ;) :Il n'y a pas d'aliment ou de supplément qui peut faire "brûler du gras" Le mythe va comme suit:Molécule X ou aliment Y soit augmente le métabolisme, ou favorise la consommation ("brûlage") de grasCes concepts sont distincts, donc je vais les traiter à part1. La seule et unique manière d'augmenter le métabolisme est via un stimulant, comme la caféineTOUS les fat-burners sur...

Pour ma dernière chronique sur les mythes en entraînement, je vais déborder un peu parce que ce n'est pas exactement un mythe (Ne t'inquiète pas, je vais adresser l'alimentation dans les prochaines ;) )Aujourd'hui je veux plutôt parler d'une croyance limitante qui habite bien des gens, mais surtout des femmes:Quand elles se disent que la muscu, ce n'est pas "pour elles"Elles se disent que c'est pour les gars qui font du chest-brasOu les filles superficielles qui passent leur vie devant le...